Dossier

MICI – Biothérapie et pochite

Mis en ligne le 28/02/2021

Auteurs : J. Filippi

  • Les biothérapies sont indiquées en cas de pochite chronique active réfractaire aux traitements conventionnels.
  • Du fait du nombre d'études limité, et du faible effectif de chaque étude, la prise en charge de la pochite chronique active n'est pas consensuelle, et repose le plus souvent sur des avis d'experts ou des habitudes personnelles de prescription médicamenteuse.
  • La prise en charge de la pochite chronique active repose en première intention sur les anti-TNFα ou le védolizumab.
  • En situation d'échec d'un traitement par anti-TNF ou védolizumab, l'ustékinumab ou le tofacitinib peuvent être utilisés.
Liens d'interêts

J. Filippi déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Jérôme FILIPPI
Dr Jérôme FILIPPI

Médecin
Gastro-entérologie et hépatologie
CHU, Nice
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie
thématique(s)
MICI