Dossier

Oncogène RAS - Actualités aux 26es FFCD

Mis en ligne le 13/11/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,72 Mo)

Les protéines Ras sont des protéinesG qui jouent un rôle majeur dans la transduction du signal. Une fois activées, elles ont des propriétés oncogéniques. Les mutations activatrices de KRAS sont fortement impliquées dans la carcinogenèse colorectale au cours de laquelle elles surviennent précocement (dès le stade d'adénome). Elles constituent, avec les mutations de NRAS, un marqueur prédictif de résistance aux anticorps anti-EGFR contre-indiquant formellement l'utilisation de ces thérapies ciblées en situation métastatique. Enfin, les mutations de KRAS, notamment celles du codon12, semblent avoir une valeur pronostique péjorative après résection d'un cancer colique localisé.

Depuis la découverte des virus oncogéniques responsables du sarcome chez le rat dans les années 1960 par J. Harvey et W. Kirsten, les protéines Ras et leurs gènes humains n'ont cessé de dévoiler, au fil du temps, des propriétés ayant un impact majeur sur la compréhension de la carcinogenèse colorectale, mais également sur la prise en charge en pratique des patients atteints d'un cancer colorectal (CCR). Cet article a pour objectif de retracer les grandes étapes de cette histoire de l'oncogène RAS et les perspectives d'avenir.

auteur
Pr Astrid LIÈVRE
Pr Astrid LIÈVRE

Médecin
Gastro-entérologie et hépatologie
CHU Pontchaillou, Rennes
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie,
Hépatologie,
Oncologie digestif
thématique(s)
Cancer colorectal
Mots-clés