Dossier

Quelle préparation colique pour la coloscopie chez un patient atteint de MICI ?

Mis en ligne le 31/08/2018

Mis à jour le 22/09/2018

Auteurs : Lucine Vuitton

  • La qualité de la préparation colique conditionne la réussite de la coloscopie et l'efficacité du dépistage des lésions néoplasiques chez les patients atteints de MICI.
  • L'efficacité de la préparation est déterminée par le respect des critères de qualité de la préparation colique : prise fractionnée, délai de moins de 4 heures entre la dernière prise de liquide et la coloscopie, utilisation d'une pompe de lavage et recueil d'un score validé d'efficacité de la préparation.
  • La tolérance de la préparation est favorisée par la prise fractionnée, un régime sans résidus n'excédant pas 24 heures, et une préparation de faible volume.
  • Des données récentes chez les patients atteints de MICI suggèrent que les préparations de faible volume (polyéthylène glycol [PEG] 2 l ou picosulfate de sodium [Pico]) ont un excellent profil de tolérance et d'efficacité, et confirment leur sécurité d'emploi dans cette population.
Liens d'interêts

L’auteur déclare avoir des liens d’intérêts avec AbbVie, Ferring, Janssen, MSD, Norgine, Pfizer, Takeda.

auteur
Dr Lucine VUITTON
Dr Lucine VUITTON

Médecin
Gastro-entérologie et hépatologie
CHRU, Besançon
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie
thématique(s)
MICI
Mots-clés