Cas clinique

Grand Prix hépatocarcinome 2021 – 3e lauréat – Une régression inattendue

Mis en ligne le 28/02/2022

Auteurs : P. Rivière, L. Meunier, L. Caillo

  • Le carcinome hépatocellulaire (CHC) est le 7e cancer en termes d'incidence, avec une survie relative à 5 ans de 12 %. Le risque annuel d'une survenue d'un CHC chez un patient atteint d'une cirrhose est situé entre 2 et 6 %. Les patients atteints d'une cirrhose induite par l'hépatite C présentent un risque particulièrement élevé de développer un CHC, l'incidence annuelle dans cette opulation allant de 0,5 à 10 %. Les antiviraux à action directe (AAD), arrivés sur le marché en 2014, ont nettement augmenté les taux de réponse virologique soutenue (RVS) [1].
Liens d'interêts

P. Rivière déclare ne pas avoir de liens d’intérêts. L. Meunier et L. Caillo n’ont pas déclaré leurs éventuels liens d’intérêts.

auteurs
Dr Pauline RIVIÈRE

Médecin, Oncologie, CHU de Montpellier, Montpellier, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Ludovic CAILLO

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital Carémeau, CHU de Nîmes, Nîmes, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Hépatologie,
Oncologie digestif
thématique(s)
Carcinome hépatocellulaire
Mots-clés