Dossier

Traitement périopératoire des métastases des cancers colorectaux

Mis en ligne le 30/10/2020

Auteurs : D. Goéré, N. Lourenço, T. Aparicio

En présence d'une maladie métastatique d'origine colorectale, la chimiothérapie préopératoire a pour but de diminuer le risque de récidive, de s'assurer de la chimiosensibilité de la maladie et, surtout, de l'absence de progression sous chimiothérapie, et de rendre résécable une maladie initialement non ou difficilement résécable. Cette chimiothérapie ne doit pas être poursuivie au-delà de 6 cycles si la maladie métastatique est résécable, car elle peut être à l'origine d'effets secondaires généraux et d'une toxicité hépatique. L'indication de chimiothérapie pré- et/ou postopératoire, ainsi que ses objectifs doivent impérativement être discutés en réunion de concertation pluridisciplinaire.

Liens d'interêts

D. Goéré, N. Lourenço et T. Aparicio déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Diane GOÉRÉ

Médecin, Chirurgie viscérale et digestive, Institut Gustave Roussy, Villejuif, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Nelson LOURENCO

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital Saint-Louis, AP-HP, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Thomas APARICIO

Médecin, Gastro-entérologie et hépatologie, Hôpital Saint-Louis (AP-HP), Bobigny, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Gastroentérologie,
Oncologie digestif
Mots-clés