Mise au point

Épidémie de ruptures de stock des médicaments anti-infectieux : origines et conséquences

Mis en ligne le

Mis à jour le 02/11/2017

Auteurs : L. Durand, A. Olivo, A.M. Taburet

Les ruptures de stock et pénuries de médicaments anti-infectieux, principalement les antibiotiques injectables et les vaccins, sont un problème majeur de santé publique, dans un contexte de ralentissement du développement de nouveaux anti-infectieux, d'émergence de pathogènes toujours plus résistants et de débats sur la politique vaccinale. L'augmentation de la demande, en lien avec l'amélioration du niveau de vie dans les pays émergents, les arrêts de production pour non-rentabilité, la délocalisation des sites de production, le monopole de certains fournisseurs de matières premières et des contrôles de plus en plus exigeants à toutes les étapes de fabrication sont les principales causes de ces ruptures de stock. L'ANSM a renforcé la communication pour prévenir patients et professionnels de santé de ces ruptures, et travaille avec les sociétés savantes et les laboratoires pharmaceutiques pour proposer des solutions. Un travail toujours plus collaboratif entre tous ces acteurs reste nécessaire pour parvenir à enrayer cette épidémie et pour diminuer efficacement la fréquence et les effets de ces pénuries.

Liens d'interêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
Me Lise DURAND

Interne, Hôpital Bicêtre, GH Paris-Sud, AP-HP, Le Kremlin-Bicêtre, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Anaëlle OLIVO

Hôpital Bicêtre, GH Paris-Sud, AP-HP, Le Kremlin-Bicêtre, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Anne-Marie TABURET

Pharmacien, UMR1184, ImVA, CEA-université Paris-Sud–Inserm, Le Kremlin-Bicêtre, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Infectiologie,
Pharmacologie,
Vaccinologie
thématique(s)
Antibiothérapie,
Vaccins
Mots-clés