Cas clinique

GRAND PRIX VIH 2016 - 2e lauréat - Myélite vacuolaire et PORN dues au VZV et autres infections opportunistes

Mis en ligne le 02/03/2017

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,06 Mo)

En 2013, 25 % des nouveaux diagnostics de VIH étaient tardifs (CD4 < 200/ mm3 ou stade sida). Nous rapportons le cas d'une femme malienne, âgée de 39 ans, hospitalisée pour une toux chronique et pour un bilan initial d'une infection par le VIH-1.

Liens d'interêts

R. Collarino déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

A. Bleibtreu n’a pas précisé ses éventuels liens d’intérêts.

auteurs
Dr Alexandre BLEIBTREU

Médecin, Médecine interne, Hôpital Bichat-Claude-Bernard, AP-HP, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Rocco COLLARINO

Médecin, Pathologie infectieuse et tropicale, clinique et biologique, Hôpital Bichat-Claude-Bernard, AP-HP, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Infectiologie,
VIH
Mots-clés