Dossier

Infectiologie clinique hors VIH – Dexaméthasone chez les patients atteints de Covid-19 hospitalisés

Mis en ligne le 28/02/2021

Auteurs : Jean-Luc Meynard

La majorité des infections à SARS-CoV-2 sont asymptomatiques ou engendrent des symptômes mineurs. Cependant, une atteinte pulmonaire pouvant être responsable d'une hypoxie peut être observée, en particulier chez les patients présentant des facteurs de risque de développer une forme sévère.

Avant toute prise en charge spécifi que, la mortalité dans ces formes sévères était de l'ordre de 20%, atteignant parfois 40% chez les patients nécessitant une ventilation mécanique. Sur le plan physiopathologique, on observe lors de l'orage cytokinique une atteinte diffuse alvéolaire associée à une thrombose des microvaisseaux, dans un contexte où CRP, ferritine, IL-1, IL-6 sont élevées. C'est dans ce contexte que des essais ont été mis en place pour évaluer le bénéfice d'agents susceptibles de diminuer ce processus inflammatoire, et que la dexaméthasone (DXM) a été évaluée, dans le cadre de l'essai RECOVERY.

Liens d'interêts

J.L. Meynard déclare nepas avoir de liens d’intérêts enrelation avec l’article.

auteur
Dr Jean-Luc MEYNARD
Dr Jean-Luc MEYNARD

Médecin
Pathologie infectieuse et tropicale, clinique et biologique
Hôpital Saint-Antoine, AP-HP, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Infectiologie
thématique(s)
COVID-19