Dossier

Mycologie – Dosage sérique de (1-3)-β-D-glucane et diagnostic de pneumocystose : revue de la littérature et méta-analyse

Mis en ligne le 28/02/2021

Auteurs : André Paugam

Le diagnostic de la pneumocystose (PCP), pathologie opportuniste de l'immunodéprimé, nécessite la mise en évidence de Pneumocystis jirovecii au sein de prélèvements respiratoires par un examen microscopique (coloration, immunofluorescence) et/ou par une détection moléculaire (PCR). Dernièrement, des études ont montré que le dosage sérique de β-D-glucane (BDG) pouvait être une aide au diagnostic de la pneumocystose. L'avantage de ce nouveau marqueur est qu'il permettrait d'éviter la réalisation d'un LBA, examen spécialisé, semi-invasif et parfois non envisageable chez les patients présentant une insuffisance respiratoire majeure. Cette étude, par une méta-analyse, se propose de définir la sensibilité (Se) et la spécificité (Sp) du BDG, tous patients confondus, et de préciser la valeur de ces paramètres en distinguant les patients immunodéprimés VIH des non-VIH. Cette distinction correspond aux différences observées chez les patients non VIH: parasites moins abondants dans les prélèvements respiratoires, hypoxémie plus rapide, co-infections plus fréquentes et mortalité plus élevée.

Liens d'interêts

A. Paugam déclare avoir desliens d’intérêts avec MSD.

auteur
Dr André PAUGAM
Dr André PAUGAM

Médecin
Biologie médicale
Hôpital Cochin, AP-HP, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Infectiologie