Mise au point

Mycoplasmes urogénitaux : quand les rechercher ? Comment les traiter ?

Mis en ligne le 31/08/2020

Auteurs : S. Pereyre, C. Bébéar

» Ureaplasma spp. et Mycoplasma hominis sont des commensaux des voies génitales basses. Ils ne doivent pas être recherchés dans les échantillons vaginaux et cervicovaginaux, même chez la femme enceinte.

» M. genitalium est un agent d'IST. Il ne doit être recherché que dans les situations symptomatiques d'urétrite, de cervicite ou d'infection génitale haute.

» Seules les techniques d'amplification génique peuvent détecter M. genitalium. Elles permettent aussi de détecter les mutations associées à la résistance aux macrolides.

» Les tétracyclines sont le traitement le plus souvent utilisé dans la prise en charge des infections génitales à Ureaplasma spp. ou à M. hominis, mais sont peu efficaces sur M. genitalium. Un traitement de 5 jours par azithromycine est recommandé en première intention dans le traitement des infections non compliquées à M. genitalium. 

Liens d'interêts

S. Pereyre, C. Bébéar déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

centre(s) d’intérêt
Infectiologie
thématique(s)
Mycobactéries
Mots-clés