Aparté

La place de l'infectiologie sur l'échiquier politique pendant et après la crise de la Covid

Mis en ligne le 28/02/2021

Auteurs : Pr Gilles Pialoux

On assiste, en ce début d'année Covid 2.0, à un curieux ballet où s'affrontent, en une loi binaire, confiner ou non, confinement ciblé ou généralisé, écoles ouvertes ou fermées, recherche thérapeutique ou effort vaccinal, dépistage massif ou eaux usées, épidémiologie génomique ou principe de précaution, masques chirurgicaux ou FFP2, préservation de l'économie ou protection de l'hôpital, vaccination des soignants ou des personnes âgées en EHPAD…, dans un rythme effréné de choix –ou de non-choix– cruciaux à prendre par l'exécutif. Choix qui conduisent parfois à une sorte de prise en otage de l'expertise scientifique, et plus précisément de celle issue de l'infectiologie et de la santé publique. Pourautant, notre tissu d'expertises en santé est un des plus riches du monde occidental. Pour répondre à la pandémie, le gouvernement peut s'appuyer sur un nombre conséquent de structures, qui passe parfois du chapelet au boulet et amplifie la cacophonie.

( ... )

Liens d'interêts

G. Pialoux déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteur
Pr Gilles PIALOUX
Pr Gilles PIALOUX

Médecin
Pathologie infectieuse et tropicale, clinique et biologique
Hôpital Tenon, AP-HP, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Infectiologie,
Vie professionnelle
thématique(s)
COVID-19