Cas clinique

À sec devant une ASMAN

Mis en ligne le 11/12/2018

Mis à jour le 14/12/2018

Auteurs : V. Schneider, C. Auvens, C. Blanc-Lapierre, A. Fromont, A. Jacquin-Piques, T. Moreau

  • Le syndrome de Gougerot-Sjögren (SGS) est une exocrinopathie auto-immune primitive ou secondairement associée à d'autres maladies auto-immunes. Le SGS est la deuxième maladie auto-immune systémique la plus fréquente après la polyarthrite rhumatoïde, avec une prévalence de 1 à 4 % dans la population générale et une prépondérance féminine (sex-ratio : 9/1). Sur le plan neurologique, il peut être responsable d'une neuropathie périphérique dans 11 % des cas et, plus rarement, d'une atteinte neurologique centrale dans 2 % des cas. Dans ce contexte, nous rapportons le cas d'une patiente ayant présenté un tableau de neuropathie axonale sensitivomotrice aiguë (ASMAN), associée à un SGS.
Liens d'interêts

V. Schneider, C. Auvens, C. Blanc-Lapierre, A. Fromont, A. Jacquin-Piques et T. Moreau déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
Dr Agnès FROMONT

Médecin, Neurologie, CHU, Dijon, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Thibault MOREAU

Médecin, Neurologie, CHU, Dijon, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Neurologie
Mots-clés