Dossier

Affections neuromusculaires tardives

Mis en ligne le 30/06/2022

Auteurs : B. Eymard

La pathologie neuromusculaire du sujet âgé est riche et variée. Certaines affections débutent toujours tardivement et, parmi elles, les 2 plus fréquentes sont la myosite à inclusions, acquise, et la myopathie oculopharyngée, héréditaire. D'autres peuvent survenir à tout âge, y compris chez le patient âgé. Elles sont plus souvent acquises (myopathies autoimmunes, myasthénie, syndrome de Lambert-Eaton) que génétiques (dystrophies, myopathies congénitales, myopathies mitochondriales). Si l'affection est lentement progressive, elle peut être longtemps méconnue : faiblesse axiale, fatigabilité musculaire, ptôsis mis sur le compte de l'âge. Le rôle du neurologue est essentiel tant pour reconnaître la réalité d'une pathologie que pour en préciser l'étiologie. La prise en charge thérapeutique de la maladie et de ses complications doit être aussi systématique et complète que chez le sujet plus jeune.

Liens d'interêts

B. Eymard déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Dr Bruno EYMARD

Médecin
Neurologie
Centre de référence maladies neuromusculaires, et institut de myologie, hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Neurologie
Mots-clés