Editorial

Les leçons de la Covid-19

Mis en ligne le 28/02/2021

Auteurs : Pr Sophie Dupont

Lire l'article complet (pdf / 82,74 Ko)

Année 2020 : annus horribilis ?

Oui ! Les chiffres parlent d'eux-mêmes :

  • 2 000 000 décès liés à la Covid-19 dans le monde au moment où j'écris cet éditorial (les chiffres seront beaucoup plus élevés quand il paraîtra), dont 70 000 décès en France et plus de 400 000 aux États-Unis ;
  • de nombreux systèmes sanitaires dépassés ;
  • une économie mondiale mise à mal : chute record du PIB en Inde et dans les pays européens, entrée en récession de l'Australie, taux record de chômage aux États-Unis, défaillances d'entreprises au plus haut depuis une décennie, explosion de la pauvreté, menace sans précédent de famines… ;
  • une santé mentale menacée dans tous les pays et toutes les strates de la population, avec une diminution de la qualité du sommeil et une augmentation de l'usage abusif d'alcool (lire l'article d'Arnaud Leroy, page 32).

Néanmoins, malgré cette crise sanitaire sans précédent, il y a des signes d'espoir :

  • le système sanitaire français a tenu bon dans la tempête et démontre à quel point sa défense devrait être une priorité nationale ;
  • une recherche active a émergé pour tenter de mieux comprendre la physiopathologie et les conséquences de cette nouvelle maladie, comme en témoignent les articles (dans ce dossier spécial de La Lettre du Neurologue, mais aussi dans des revues internationales à haut impact factor !) des auteurs publiés ici et que je tiens à remercier chaleureusement : Thomas de Broucker et Élodie Meppiel, Stéphane Kremer, Agathe Chammas et François Lersy, Cécile Delorme, Igor Sibon, ­Aude-Marie Grapperon et Yann Péréon, Céline Louapre, Clément Tarrano, Guilhem Solé, Louis Carla, Fanny Duval et Antoine Soulages, Arnaud Leroy. Ces articles de synthèse démontrent qu'une atteinte neurologique est présente dans environ 8 % des formes symptomatiques d'infection par le SARS-CoV-2, que cette atteinte neurologique touche aussi bien le système nerveux central que le système nerveux périphérique et complique le plus souvent la phase aiguë ; les séquelles à long terme ne sont pas exclues, mais elles restent à être étudiées ;
  • enfin, des stratégies audacieuses de développement de vaccins ont permis, en un temps record, de proposer des vaccins efficaces (et, on l'espère, bien tolérés à long terme !) [1, 2]. Or, comme le démontre l'exemple historique de la variole, les vaccins sont indispensables pour éradiquer le SARS-CoV-2 et revenir à notre vie d'avant ou presque…

Nous garderons néanmoins en tête les leçons de la Covid-19 :

- Protège ton système de santé pour que, à son tour, il te protège le moment venu ;

- Sois solidaire avec les autres, surtout en ces temps économiques si difficiles et incertains ;

- Prépare-toi au pire (3e vague, autre pandémie…), mais garde en tête le meilleur !

Cette crise a démontré que le meilleur était en chacun de nous.

Je vous souhaite à tous une très belle année 2021 !

Références

1. Walsh EE et al. Safety and immunogenicity of two RNA-based Covid-19 vaccine candidates. N Engl J Med 2020;383(25):2439-50.

2. Voysey M et al. Safety and efficacy of the ChAdOx1 nCoV-19 vaccine (AZD1222) against SARS-CoV-2: an interim analysis of four randomised controlled trials in Brazil, South Africa, and the UK. Lancet 2021;397(10269):99-111.

Liens d'interêts

S. Dupont déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Pr Sophie DUPONT
Pr Sophie DUPONT

Médecin
Neurologie
Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Neurologie
thématique(s)
COVID-19