Mise au point

Contraception chez la femme migraineuse

Mis en ligne le 20/03/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 162,26 Ko)
» Avant toute prescription d’une contraception hormonale, il est indispensable d’interroger les femmes sur l’existence de migraines ainsi que sur leur type (avec ou sans aura, ou cataméniale).
» La migraine avec aura est une contre-indication absolue à l’utilisation d’une COP en raison du risque accru d’AVC ischémique. Les contraceptions progestatives ou non hormonales sont autorisées dans ce contexte.
» La migraine sans aura, sans facteur de risque artériel associé, n’est pas une contre-indication à la prescription d’une COP chez la femme de moins de 35 ans.
» Les signes d’appel qui nécessitent l’arrêt de la COP sont l’augmentation de la fréquence des crises migraineuses, l’augmentation de l’intensité des crises ou l’apparition d’une aura.
» En cas de migraines cataméniales, la contraception hormonale sans phase d’arrêt peut s’avérer très utile dans le cadre d’une stratégie préventive spécifique des crises cataméniales pures.
Mots-clés