Revue de presse (RDP)/Actualités Recherche

Corrélats neuropathologiques et génétiques de la survie et de l'apparition de la démence dans les synucléinopathies

Mis en ligne le 19/10/2017

Mis à jour le 25/11/2017

Auteurs : J. Lagarde

Télécharger le pdf (pdf / 50,48 Ko)

Dans cette étude rétrospective, 213 patients répondant aux critères cliniques de consensus de démence parkinsonienne (DMP) ou de démence à corps de Lewy (DCL) ont été inclus. Les données neuropathologiques portant sur les lésions de synucléinopathie et de maladie d'Alzheimer (MA), ainsi que les données génétiques (gènes ApoE, MAPT, SNCA et GBA) ont été étudiées. Les résultats montrent que 49 patients n'ont pas de lésions de type MA, 56 en ont à un faible degré, 45, à un degré intermédiaire et 63, à un degré élevé. Les 2 premiers sous-groupes décrits ci-dessus constituent les patients “MA négatifs” et les 2 autres, les patients “MA positifs”. La présence de lésions de type MA est plus notable chez les patients présentant un diagnostic clinique de DCL que chez ceux présentant une DMP. Dix-huit sujets atteints d'une DCL n'ont jamais montré de signe moteur extra­pyramidal. Parmi ceux-ci, 16 sont “MA positifs” sur le plan neuropathologique et 15 ont une synucléinopathie néocorticale. Néanmoins, l'analyse en courbe ROC de la valeur diagnostique de l'intervalle de 1 an entre l'apparition des signes moteurs et cognitifs, utilisée pour différencier cliniquement la DCL de la DMP, a montré une faible capacité à prédire la présence d'une synucléinopathie néocorticale (ASC [Area Under Curve]) : 0,67) et de la pathologie de type MA (ASC : 0,72). Les mutations du gène GBA sont plus fréquentes chez les patients “MA négatifs”, et l'allèle ApoE4 chez les patients “MA positifs”. La présence de lésions de type MA est associée à un âge plus tardif de début des symptômes moteurs et cognitifs, ainsi que de décès. La sévérité des lésions de type MA est associée à une diminution de l'intervalle entre l'apparition des signes moteurs et de la démence, ainsi que de la survie. Cette association est notamment retrouvée de façon indépendante pour les dégénérescences neurofibrillaires, en incluant les autres variables neuropathologiques, les données génétiques et l'âge de décès comme covariables.

Commentaire

Cette étude, bien que rétrospective, porte sur une cohorte très large et bien définie. Elle fait suite à d'autres publications qui avaient souligné l'importance prédictive de la synucléinopathie corticale dans l'apparition d'une démence chez des patients atteints d'une maladie de Parkinson (MP), ainsi qu'un intervalle de temps plus court entre l'apparition des signes moteurs et cognitifs chez des patients atteints de MP présentant une copathologie de type MA, par rapport à ceux n'en présentant pas. Le message principal est que les dégénérescences neurofibrillaires semblent être le facteur prédictif le plus puissant d'une diminution de l'intervalle entre les signes moteurs et cognitifs, et plus généralement de la survie, dans les synucléinopathies. Ces résultats soulignent l'importance des copathologies au sein des maladies neurodégénératives et de leur rôle dans la détermination de profils cliniques et évolutifs distincts, par le biais de possibles inter­actions restant à élucider entre les différentes protéinopathies. Cela pourrait conduire à identifier des sous-groupes pathologiques distincts, pouvant répondre à des stratégies thérapeutiques variées, ce qui est particulièrement important pour la mise au point des essais thérapeutiques, d'autant que l'avènement de l'imagerie tau en TEP pourra permettre de repérer in vivo les dégénérescences neurofibrillaires.

Références

Irwin DJ, Grossman M, Weintraub D et al. Neuropathological and genetic correlates of survival and dementia onset in synucleinopathies: a retrospective analysis. Lancet Neurol 2017;16(1):55-65.

Liens d'interêts

L'auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Julien LAGARDE

Médecin
Neurologie
Centre hospitalier Sainte-Anne, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Neurologie
thématique(s)
Démences - Alzheimer
Mots-clés