Dossier

Les crises non épileptiques psychogènes : diagnostic différentiel de l'épilepsie et comorbidité

Mis en ligne le 30/11/2021

Auteurs : A. Tarrada, C. Hingray

Recommandé par 1 personne

  • Le retard diagnostique des crises non épileptiques psychogènes (CNEP) est d'environ 5 à 7 ans, avec un impact majeur sur le pronostic fonctionnel.
  • Il n'y pas de signe clinique pathognomonique des CNEP, néanmoins la combinaison de certains signes permet de suspecter fortement le diagnostic.
  • Une perte d'urine, une morsure du bout de la langue ou une blessure n'éliminent pas le diagnostic de CNEP.
  • L'épilepsie et les CNEP peuvent être comorbides.
  • La phase d'annonce diagnostique, la psychoéducation sont déterminantes. Le traitement doit être personnalisé en fonction des facteurs étiologiques.
Liens d'interêts

A. Tarrada et C. Hingray déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Alexis TARRADA

Médecin, Psychiatrie, CHRU de Nancy, Nancy, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Coraline HINGRAY

Médecin, Psychiatrie, Centre psychothérapeutique de Nancy, Laxou ; CHRU de Nancy, Nancy, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Neurologie
Mots-clés