Dossier

Douleur dans la maladie d'Alzheimer et les maladies apparentées

Mis en ligne le 30/09/2021

Auteurs : I. Rouch, E. Sala, B. Laurent

  • La maladie d'Alzheimer et les affections dégénératives apparentées sont vulnérables aux douleurs, plus du fait de difficultés de communication que par l'augmentation de leur fréquence, en comparaison à une population âgée normale.
  • Quelques études ont montré, en évaluant le seuil de la nociception et en utilisant l'imagerie cérébrale, que l'idée classique selon laquelle ces patients résisteraient mal à la douleur est fausse.
  • Les patients, même au stade modéré de la maladie, perçoivent la situation douloureuse, mais sous-estiment la cotation par rapport aux sujets témoins de même âge.
  • La comparaison des lésions anatomiques de ces maladies dégénératives avec la matrice douleur permet d'émettre des hypothèses sur les niveaux de perturbation dans les étapes d'intégration de la douleur. Des propositions de diagnostic et de prise en charge sont issues de ces approches nouvelles de la douleur dans ce type de pathologies.
Liens d'interêts

I. Rouch, E. Sala et B. Laurent déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Isabelle ROUCH

Médecin, Neurologie, CHU de Saint-Étienne, Saint-Étienne, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Bernard LAURENT

Médecin, Neurologie, CHU de Saint-Étienne, Saint-Étienne, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Neurologie
thématique(s)
Démences,
Démences - Alzheimer
Mots-clés