Dossier

Indications et intérêts de la ponction lombaire en infectiologie

Mis en ligne le 29/10/2018

Mis à jour le 10/11/2018

Auteurs : R. Burlacu, P. Sellier

Tout syndrome méningé fébrile doit faire évoquer une méningite. En l'absence de signe de localisation neurologique, l'imagerie cérébrale n'est pas systématique et ne doit pas retarder la prise en charge thérapeutique. L'antibiothérapie doit être instaurée en urgence en cas de méningite bactérienne, guidée par les premiers résultats de l'analyse du liquide cérébrospinal. Un purpura extensif oriente vers une méningococcémie et nécessite une antibiothérapie en urgence avant la réalisation de la ponction lombaire. Devant une suspicion de méningoencéphalite herpétique, un traitement par aciclovir doit être instauré en urgence. Une chimioprophylaxie et, le plus souvent, une vaccination des sujets contacts doivent être effectuées en cas de méningite à méningocoque.

Liens d'interêts

R. Burlacu et P. Sellier déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Ruxandra BURLACU

Médecin
Médecine interne
Groupe hospitalier Saint-Louis-Lariboisière Fernand-Widal, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Neurologie,
Infectiologie
Mots-clés