Cas clinique

Nerf optique ou macula ?

Mis en ligne le 25/11/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 167,03 Ko)

Une jeune femme de 26 ans se plaint d'une baisse d'acuité visuelle bilatérale avec sensation de scotome central bilatéral évoluant depuis 3 jours dans un contexte grippal. Le fond d'oeil étant normal, le diagnostic de neuropathie optique inflammatoire est suspecté. Une IRM cérébrale est réalisée mais ne retrouve aucune anomalie. La patiente nous est donc adressée pour de plus amples investigations.

À l'examen, la patiente a une acuité visuelle de 8/10 à droite et de 9/10 à gauche. Le fond d'oeil ne relève rien de marquant, hormis une légère altération du reflet maculaire. Le champ visuel retrouve un petit scotome central associé à un élargissement de la tache aveugle à droite et est normal à gauche. La tomographie en cohérence optique (OCT) de la couche des fibres ganglionnaires (RNFL) et de la couche des cellules ganglionnaires (GCL) est normale. L'OCT maculaire retrouve de manière bilatérale une hyperréflectivité au niveau de la couche nucléaire externe associée à l'interruption de la zone ellipsoïde. Devant ce tableau de maculopathie “occulte”, des clichés monochromatiques sont réalisés, tous normaux sauf ceux en proche infrarouge. Sur ces derniers, nous avons individualisé au niveau maculaire une tache grisâtre, aux bords découpés, vaguement pétaloïde, permettant de poser le diagnostic de neurorétinite maculaire aiguë.

Liens d'interêts

M.B. Rougier n’a pas précisé ses éventuels liens d’intérêts.

auteur
centre(s) d’intérêt
Neurologie,
Ophtalmologie
thématique(s)
Neuro-ophtalmologie
Mots-clés