Cas clinique

Une neuropathie optique : oui, mais laquelle ?

Mis en ligne le 25/11/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 456,86 Ko)

Une femme, âgée de 47 ans, est adressée pour une névrite optique antérieure (avec oedème papillaire) unilatérale qui ne s'est pas améliorée malgré un traitement par corticoïdes intraveineux de 3 jours. Elle se plaint d'une baisse visuelle de l'oeil gauche qui est apparue en quelques jours il y a 4 mois, et ne s'est pas améliorée. Elle décrit une “pression” périorbitaire sans véritable douleur. Une IRM cérébrale sans et avec produit de contraste avec IRM orbitaire montre un hypersignal périventriculaire sans prise de contraste, ni cérébrale ni du nerf optique. La ponction lombaire est normale. Les anticorps anti-NMO sont négatifs. Le diagnostic de sclérose en plaques est suggéré, et la patiente, très inquiète, demande un deuxième avis.

Liens d'interêts

V. Biousse et N.J. Newman déclarent être consultantes pour GenSight Biologics.

auteurs
Pr Valérie BIOUSSE

Médecin, Ophtalmologie, Emory Eye Center; Emory University School of Medicine, Atlanta, États-Unis

Contributions et liens d’intérêts
Dr Nancy J. NEWMAN

Médecin, Neurologie, Emory Eye Center, Atlanta, États-Unis

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Neurologie,
Ophtalmologie
thématique(s)
Neuro-ophtalmologie
Mots-clés