Cas clinique

Devant une surdité transmissionnelle : pensez au syndrome de Goodhill !

Mis en ligne le 10/12/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,60 Mo)

Les surdités de transmission constituent une cause courante de consultation en ORL. L'otospongiose en domine les étiologies par sa fréquence et le syndrome de Goodhill en représente une cause rare. Le syndrome de la tête du marteau fixée a été décrit initialement par Goodhill en 1966. L'hypothèse d'une étiopathogénie congénitale est la plus probable, toutefois, cette pathologie peut également être retrouvée sur une oreille dénuée de pathologie malformative. L'examen tomodensitométrique (TDM) volumique, grâce à ses reconstructions multiplanaires et à son rendu volumique, offre une bonne analyse en 3D du ligament ossifié et permet ainsi d'infirmer ou de confirmer d'autres diagnostics différentiels pouvant parfois coexister.

Un patient, âgé de 45 ans, sans antécédent particulier, consulte pour une surdité bilatérale évoluant depuis 6 ans, sans notion d'otites à répétition, ni de traumatisme. Ce patient avait bénéficié d'une TDM des rochers 2 ans auparavant qui n'avait pas montré de foyer d'otospongiose.

auteurs
Mme Mounia LAHKIM

Autre, Hôpital militaire Avicenne, Lille, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Fatima Zahrae LAAMRANI

Hôpital militaire d’instruction Mohamed V, Rabat, Maroc

Contributions et liens d’intérêts
Pr Hassane EN-NOUALI

Médecin, Rhumatologie, Hôpital militaire d’instruction Mohamed V, Rabat, Maroc

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
ORL
Mots-clés