Dossier

Monitoring peropératoire neurophysiologique des nerfs crâniens

Mis en ligne le 30/06/2021

Auteurs : I. Bernat, N. Julien

Le monitoring peropératoire neurophysiologique (MPON) a pour but de diminuer le risque de séquelles neurologiques peropératoires. Il comprend plusieurs techniques adaptées aux nerfs crâniens à risque dans le cadre des chirurgies ORL (otologie, parotide, thyroïde) et otoneurochirurgicales. La technique la plus utilisée est l'électroneuromyographie (ENMG), mais d'autres techniques, comme les potentiels évoqués, sont envisageables selon le nerf à surveiller et le site opératoire. L'ENMG comprend 2techniques, l'électroneurographie et l'électromyographie, et ne permet de surveiller que les nerfs crâniens moteurs. Les nerfs le plus souvent surveillés sont les nerfs facial et laryngé, dont nous décrirons ici la surveillance en détail . Les autres méthodes utilisables sont les potentiels évoqués, moteurs pour le nerf facial, auditifs pour le nerf cochléaire. Le MPON est une aide pour le chirurgien, mais ne peut remplacer de bonnes connaissances anatomiques. Son apprentissage nécessite également un entraînement afin d'optimiser sa fiabilité.

Liens d'interêts

I. Bernat et N. Julien déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteur
Dr Isabelle BERNAT

Médecin
ORL et chirurgie cervico-faciale
Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
ORL
Mots-clés