Dossier

Olfaction et cancer

Mis en ligne le 31/03/2021

Auteurs : S. Bouhir, G. D’Andrea, A. Moya-Plana

  • Les récepteurs sensoriels de la muqueuse olfactive ont un potentiel de régénération durant toute la vie.
  • La perte d'odorat est corrélée à une altération de la qualité de vie. Il s'agit d'un signe fonctionnel à rechercher à tous les stades de la prise en charge d'un cancer, pour lequel une prise en charge thérapeutique de rééducation peut être proposée afin d'améliorer la récupération.
  • Penser à l'enseignement de la technique du “bâillement poli” pour favoriser la rétro-olfaction chez les patients trachéotomisés ou trachéostomisés.
Liens d'interêts

S. Bouhir, G. D’Andrea, A. Moya-Plana déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteur
Dr Samia BOUHIR

Gustave-Roussy Cancer Campus, Villejuif
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
ORL
Mots-clés