Revue de presse (RDP)/Actualités Recherche

Retentissement sur les parents du syndrome d'apnées obstructives du sommeil d'un enfant

Mis en ligne le 31/03/2019

Auteurs : Dr Wissame El Bakkouri

Lire l'article complet (pdf / 100,28 Ko)

L'objectif de cette étude prospective menée de 2013 à 2016 était d'évaluer l'impact du SAOS de l'enfant sur l'anxiété des parents. Alors que la chirurgie dans le monde pédiatrique est un facteur de stress important chez les parents, dans le cas des SAOS, c'est le sommeil perturbé de l'enfant qui est source d'angoisse parfois majeure chez les adultes. Pour résumer, ils ont peur que leur enfant ne meure étouffé. Les parents de 59 enfants (âgés de 3 à 9 ans), candidats à une adénoïdectomie ou une adénoamygdalectomie pour SAOS, ont rempli le STAI-1 et STAI-2 (questionnaire sur l'anxiété chronique et réactionnelle) avant et 30 jours après la chirurgie, lorsque le SAOS était résolu. Le score STAI-1 était significativement plus bas chez les parents après la chirurgie et était plus élevé en période préopératoire lorsque l'enfant avait un index d'apnées/hypopnées supérieur à 10 par heure. Les scores STAI-1 et STAI-2 étaient significativement plus élevés chez les mères que chez les pères, que ce soit en période préopératoire qu'en postopératoire. Selon l'auteur, le facteur d'anxiété parentale face au SAOS de l'enfant serait à prendre en charge en période préopératoire afin de ne pas perturber la convalescence postopératoire de l'enfant.

Commentaire

Dans cet article, les enfants inclus dans l'étude devaient être âgés de plus de 2 ans et ont bénéficié d'une polysomnographie. Les auteurs parlent de SAOS léger lorsque l'IAH est inférieur à 5 par heure, SAOS modéré lorsqu'il est compris entre 5 et 10 par heure et sévère lorsqu'il est supérieur à 10 par heure.

Références

Kljajic Z, Roje Z, Becic K, Capkun V. Obstructive sleep apnea in children: how it affects parental psychological status. Int J Pediatr Otorhinolaryngol 2018;117:157-62.

Liens d'interêts

W. El Bakkouri déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Wissame EL BAKKOURI

Médecin
ORL et chirurgie cervico-faciale
Hôpital Robert-Debré, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
ORL