Cas clinique

Sinusite maxillaire secondaire à une molaire ectopique

Mis en ligne le 31/12/2021

Auteurs : F. Es-sbissi, Y. El fadl

  • Les sinusites d'origine dentaire représentent 10 à 20 % des sinusites [1] et, particulièrement dans la sinusite maxillaire chronique, l'étiologie dentaire représente 30 à 40 % des cas [2]. Par sa position, le sinus maxillaire est en rapport avec la cavité buccodentaire, notamment les 3 molaires (appelées dents sinusiennes), ce qui explique la fréquence de l'étiologie dentaire dans la sinusite maxillaire ainsi que la possibilité de l'envahissement de ce sinus par des structures de l'organe dentaire.
Liens d'interêts

F. Es-sbissi et Y. El fadl déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
Dr Farid ES-SBISSI

Médecin
ORL et chirurgie cervico-faciale
Hôpital 20 août, Centre hospitalier provincial d’Ifrane, Azrou-Ifrane
Maroc
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
ORL
Mots-clés