Editorial

Prise en charge des patients atteints de BPCO en 2013 : où en sommes-nous ?

Mis en ligne le 19/12/2013

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 218,44 Ko)
La prise en charge des patients atteints de BPCO était jusqu’à maintenant fondée sur la classification GOLD de 2005 et les dernières recommandations françaises, avec une évaluation de la sévérité de la maladie reposant principalement sur la mesure du volume expiratoire maximal par seconde (VEMS).
Cependant, comme nous le rappelle ici Pierre-Régis Burgel, la distinction de phénotypes respiratoires pour l’évaluation clinique fait partie de la pratique. La nouvelle classification GOLD de 2011, rapportée par Nicolas Roche, a profondément modifié l’évaluation respiratoire, avec la prise en compte d’autres paramètres, en plus du VEMS, comme les symptômes et les risques d'exacerbation. L’impact de cette nouvelle classification sur la prise en charge thérapeutique se caractérise par une proposition d’élargissement notable des indications de certains traitements, comme les associations fixes, la corticothérapie inhalée hors associations fixes, voire la triple thérapie.
auteurs
Pr Chantal RAHERISON

Médecin, Pneumologie, CHU, Bordeaux, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Mathieu MOLIMARD

Médecin, Pneumologie, DEPARTEMENT DE PHARMACOLOGIE, BORDEAUX CEDEX, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Pharmacologie,
Pneumologie
thématique(s)
BPCO
Mots-clés