Tribune

L'appel des professionnels de santé contre le tabac

Mis en ligne le 23/02/2017

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,50 Mo)

Le tabac, nous le savons tous, est responsable d'un véritable carnage sanitaire et financier, dont les États eux-mêmes commencent à prendre la mesure. Les responsables politiques doivent agir rapidement et vigoureusement sous peine de se voir demain interpellés : “Vous saviez et vous n'avez rien fait !” ; comme ce fut le cas dans le drame de l'amiante. C'est bien la sortie du tabac qui doit être aujourd'hui notre ambition.

Nous ne sortirons pas du tabac en un jour, ni même en une année, mais en 10 ou 15 ; ce n'est pas irréaliste dans les pays dits “avancés”. Aucun, en effet, ne pourra assumer longtemps cette hécatombe en vies humaines : en France, 79000 morts par an et 683 000 personnes vivant avec une maladie liée au tabac (bronchopneumopathie chronique obstructive, séquelles d'infarctus, etc.). Pas un système de protection sociale ne pourra résister au coût vertigineux des seuls dégâts sanitaires : 25,9 milliards d'euros pour la France, soit plusieurs fois le déficit de la Sécurité sociale.

auteur
Mme Michèle DELAUNAY
Mme Michèle DELAUNAY

Cancérologue, députée de la Gironde, présidente de l’Alliance contre le tabac, Bordeaux
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Addictologie,
Pneumologie
thématique(s)
Tabagisme
Mots-clés