Mise au point

Aspergillose bronchopulmonaire allergique : pour la pratique

Mis en ligne le 18/12/2015

Auteurs :

Recommandé par 1 personne

Lire l'article complet (pdf / 1,20 Mo)
  • Le caractère hyperdense des impactions mucoïdes au scanner thoracique est caractéristique de l'aspergillose bronchopulmonaire allergique (ABPA).
  • La présence de bronchectasies et/ou d'impactions mucoïdes hyperdenses indique une maladie immunologique sévère avec une prédisposition à des rechutes récurrentes.
  • Cinq aspects dans la gestion d'une ABPA sont primordiaux : 1. la prévention ; 2. le contrôle du processus inflammatoire ; 3. la réduction du mucus et de l'obstruction bronchique ; 4. la réduction de la charge fongique ; 5. le contrôle de l'infection bactérienne.

Depuis la découverte de l'aspergillose bronchopulmonaire allergique (ABPA) par Hinson en 1952, de nombreux travaux ont permis de mieux comprendre sa physiopathologie, de définir les critères diagnostiques et d'exacerbation et de développer les thérapeutiques. Depuis 1977, les critères diagnostiques ont évolué, jusqu'à leur simplification en 2013 par R. Agarwal et un groupe d'experts internationaux, qui ont également proposé des critères d'exacerbation et de rémission, et défini les stades évolutifs de cette maladie.

auteurs
Dr Cendrine GODET

Médecin, Pneumologie, CHU, Poitiers, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Patrick GERMAUD

Médecin, Pneumologie, Institut du thorax, CHU, Nantes, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Pneumologie
Mots-clés