Mise au point

Durée du traitement anticoagulant dans l'embolie pulmonaire : ce qu'il faut savoir après les nouvelles recommandations 2012 de l'American College of Chest Physicians

Mis en ligne le 21/06/2013

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 190,71 Ko)
»» La simplification probable de la thérapeutique antithrombotique ne doit pas faire oublier la question de la durée du traitement.
»» Le rapport bénéfices/risques de la poursuite du traitement anticoagulant varie avec le temps et doit être réévalué chaque année, quel que soit son type.
»» Une embolie pulmonaire (EP) provoquée par un facteur de risque majeur transitoire justifie un traitement “court” (3 mois). Provoquée par un facteur de risque majeur persistant, elle justifie un traitement prolongé tant que le facteur persiste.
»» La durée minimale pour une EP non provoquée est de 3 mois selon les recommandations nord-américaines, et de 6 mois selon les recommandations françaises. Un traitement prolongé doit être discuté en fonction du risque hémorragique.
auteurs
Pr Laurent BERTOLETTI

Médecin, Pneumologie, Hôpital Nord, CHU, Saint Etienne, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Francis COUTURAUD

Médecin, Pneumologie, CHU La Cavale Blanche, Brest, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Patrick MISMETTI

Médecin, Pharmacologie, Hôpital Nord, CHU, Saint-Étienne, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Hervé DECOUSUS

Médecin, Médecine interne, Hôpital Nord, CHU, Saint Étienne, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Pneumologie
thématique(s)
Embolie pulmonaire
Mots-clés