Mise au point

Embolie pulmonaire grave

Mis en ligne le 26/06/2012

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 485,06 Ko)
»» Le pronostic de l’embolie pulmonaire est lié à sa tolérance hémodynamique et au terrain sur lequel elle survient. En l’absence d’état de choc, la présence d’une dysfonction ventriculaire droite isolée définit les embolies pulmonaires de gravité intermédiaire.
»» La létalité de l’embolie pulmonaire grave est particulièrement élevée, surtout dans les premières heures suivant l’admission à l’hôpital. Le diagnostic doit être rapide, non invasif et réalisé au lit du malade en cas d’instabilité clinique.
»» Sauf contre-indication, la prise en charge de ces formes graves associe traitement symptomatique, héparine et fibrinolyse. La situation des embolies de gravité intermédiaire est plus confuse. La puissance des études disponibles ne permet ni d’affirmer ni d’exclure un bénéfice cliniquement significatif de la fibrinolyse dans cette circonstance.
auteur
centre(s) d’intérêt
Pneumologie
thématique(s)
Embolie pulmonaire
Mots-clés