Mise au point

Fibrose pulmonaire idiopathique : qui réanimer, et jusqu'où ?

Mis en ligne le 05/11/2015

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,19 Mo)

La fibrose pulmonaire appartient aux pneumopathies interstitielles diffuses. Parmi elles, la fibrose pulmonaire idiopathique, la plus fréquente et la plus grave, pose des problèmes médicaux et éthiques en cas d'insuffisance respiratoire aiguë. Il paraît justifié d'admettre en réanimation un patient avec un projet de transplantation pulmonaire, une cause réversible d'aggravation identifiée ou un bilan étiologique non encore réalisé. Il ne paraît pas légitime de transférer en réanimation un patient récusé pour la transplantation pulmonaire et/ou sans cause potentiellement réversible d'aggravation mise en évidence après un bilan complet. Une fois admis en réanimation, la prise en charge thérapeutique doit être maximale et le niveau de soins rapidement réévalué, en lien étroit avec l'équipe de pneumologie référente du malade.

auteurs
Dr Florent GOBERT

Médecin, Neurologie, CHU de Lyon, groupement hospitalier Nord, Hospices civils de Lyon, Lyon, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Claude GUERIN

Médecin, Réanimation médicale, CHU de Lyon, groupement hospitalier Nord, Hospices civils de Lyon, Lyon, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Pneumologie
thématique(s)
Fibrose Pulmonaire Idiopathique
Mots-clés