Mise au point

NO expiré et pollution atmosphérique

Mis en ligne le 30/06/2021

Auteurs : A.T. Dinh-Xuan

Le NO expiré (eNO) est un biomarqueur non invasif de l'inflammation pulmonaire. Sa mesure, facilement réalisable, donne des résultats rapides et reproductibles. La concentration fractionnaire de la FeNO provenant des voies aériennes proximales et distales est augmentée même après de courtes périodes d'exposition à divers polluants atmosphériques. Ces résultats sont confortés par d'autres obtenus à partir des études à plus grande échelle effectuées chez l'adulte et l'enfant aux États-Unis, en Chine et en Australie. La mesure de la FeNO est ainsi devenue un examen incontournable dans des études épidémiologiques pour documenter de façon objective l'existence d'une inflammation bronchique pouvant aggraver une maladie chronique des voies aériennes préexistante, comme l'asthme et la BPCO. Cependant, nous manquons de données, en particulier issues d'études longitudinales, pour affirmer l'utilité de la mesure de la FeNO dans l'évaluation de l'impact de la pollution atmosphérique sur l'inflammation bronchique à l'échelle individuelle.

Liens d'interêts

A.T. Dinh-Xuan déclare avoir des liens d’intérêts avec Chiesi, Circassia, GSK, Novartis et Sanofi Genzyme (participation à des symposiums).

auteur
Pr Anh Tuan DINH-XUAN
Pr Anh Tuan DINH-XUAN

Médecin
Pneumologie
Hôpital Cochin, AP-HP, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Pneumologie
Mots-clés