Editorial

La pneumologie, l'une des thématiques privilégiées de F-CRIN, infrastructure ­nationale de recherche clinique

Mis en ligne le 28/02/2022

Auteurs : Vincent ­Diebolt

Lire l'article complet (pdf / 67,74 Ko)

F-CRIN (French Clinical Research Infrastructure Network), infrastructure nationale de recherche clinique, portée par l'Inserm et soutenue par l'Agence nationale de la recherche et le ministère de la Santé, fêtera ses 10 ans en 2022. Une décennie qui a permis à F-CRIN de trouver sa place dans l'organisation de la recherche clinique française et de devenir la plateforme de référence de réseaux d'investigations et d'expertises de pointe. Émanant des chercheurs, elle fédère des expertises scientifiques et opérationnelles et vient compléter les initiatives institutionnelles de mutualisation engagées pour réduire les cloisonnements liés à la multiplicité des opérateurs de recherche clinique, académiques, hospitaliers et industriels.

La coordination de l'infrastructure disposant de moyens financiers et d'une capacité d'accompagnement non extensibles, elle a fait le choix – validé par ses instances –, de limiter le nombre de thématiques soutenues : les plus prometteuses, celles comptant les forces d'expertise et d'investigation les plus puissantes en France et celles non encore soutenues sur le plan national. Cela en excluant les thématiques et spécialités médicales ayant déjà bénéficié d'actions ciblées de soutien telles que les “plans nationaux”, dont la cancérologie, un domaine médical déjà bien structuré et qui représente, selon la dernière enquête “Attractivité de la recherche clinique” réalisée en 2020 par le Leem, le syndicat de l'industrie pharmaceutique, la moitié des essais cliniques industriels réalisés en France.

Par un phénomène progressif d'extension et d'intégration au travers de campagnes de labellisation sur la base d'appels à manifestation d'intérêt, suivies à chaque étape d'une phase de consolidation, le nombre de composantes que compte l'infrastructure F-CRIN s'est progressivement accru et s'élève aujourd'hui à 17 : 12 réseaux d'investigation, 3 réseaux d'expertise en recherche clinique (maladies rares, dispositifs médicaux, méthodologie), 1 plateforme d'appui localisée à Bordeaux, et 1 coordination nationale qui joue un rôle de “centrale de services” auprès des autres composantes. Le principe d'organisation de F-CRIN est de mutualiser les fonctions ne relevant pas de l'activité scientifique et médicale mais nécessaires au fonctionnement de réseaux d'envergure, telles que la communication, l'assurance qualité, le juridique, cela afin de permettre à ses membres de se consacrer à leur activité de recherche. F-CRIN, qui est devenue la “maison” des réseaux de recherche clinique française, va prochainement s'agrandir, la 3e campagne de labellisation de réseaux thématiques, en cours, devant conduire à l'intégration de 5 réseaux thématiques supplémentaires.

La pneumologie, qui dispose de 2 réseaux, est, avec les neurosciences et la cardiologie, l'une des disciplines la plus investie par F-CRIN. L'activité de recherche scientifique et médicale y est intense, avec de nombreuses démarches d'innovation et des traitements expérimentaux portés par des centres d'investigation hospitaliers qui maillent tout le territoire.

Les 2 réseaux labellisés, tous 2 d'envergure nationale, ciblent 2 thématiques de la discipline qui correspondent à 2 situations différentes. Le réseau INNOVTE dédié à la recherche sur la maladie thromboembolique veineuse et l'embolie pulmonaire a près de 20 ans d'existence, tandis que le réseau CRISALIS, qui cible la recherche sur l'asthme sévère, à l'origine de 60 000 hospitalisations et 900 décès par an, est de création récente. C'est la labellisation F-CRIN qui a incité les chercheurs porteurs du réseau à se rassembler. L'accompagnement F-CRIN est différencié, mais a la même finalité : soutenir ces collectifs d'expertise que représentent les réseaux labellisés. Ce soutien s'exprime de 3 façons :

  • par une dotation qui finance la coordination de chaque réseau, “colonne vertébrale” opérationnelle en complément des autres ressources dont il peut disposer, parmi lequelles celle découlant de son activité, facturée, d'expertise ;
  • par des services que propose la coordination nationale de l'infrastructure localisée à Toulouse, une équipe de 12 professionnels, et des outils de pilotage développés ;
  • par le collectif que représente aujourd'hui l'infrastructure F-CRIN et par la reconnaissance ainsi que la légitimité qu'elle a réussi à acquérir auprès de ses tutelles et des acteurs de la recherche clinique.

Soumis à une évaluation régulière, guidés par une feuille de route qui définit les orientations stratégiques et les objectifs à poursuivre, les réseaux F-CRIN jouent un rôle d'animation et d'entraînement pour investir la recherche clinique de demain : nouvelles méthodologies d'essais ; exploitation de données cliniques ; recrutement de sous-populations en lien avec la médecine personnalisée et intégrative, les clés pour une recherche clinique plus fiable et plus performante.


Liens d'interêts

V. Diebolt déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
M Vincent DIEBOLT

Directeur exécutif, Infrastructure nationale de recherche clinique (F-CRIN), CHU, Toulouse
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Pneumologie