Mise au point

Troubles respiratoires liés au sommeil chez l'enfant obèse

Mis en ligne le

Auteurs : N. Stremler-Le Bel, M. Baravalle-Einaudi, S. Epstein

  • Chez les jeunes obèses, il faut rechercher le syndrome d'apnées obstructives du sommeil, dont la prévalence est en augmentation, mais aussi le syndrome obésité-hypoventilation (SOH), plus rare mais associé à de graves comorbidités. La polysomnographie sera interprétée selon les critères pédiatriques ; la gazométrie diurne permet de dépister le SOH.
  • La prise en charge doit être multidisciplinaire. Le suivi des enfants et adolescents obèses apnéiques
    se fera en lien avec des structures dédiées, comme les centres spécialisés de l'obésité.
  • La ventilation non invasive (pression positive continue essentiellement, plus rarement ventilation
    à 2 niveaux de pression) doit être le dernier recours, après l'adénoamygdalectomie ou la correction d'anomalies buccodentaires. Elle doit être transitoire, l'amaigrissement étant le véritable traitement de ces troubles respiratoires.
Liens d'interêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
Dr Nathalie STREMLER-LE BEL

Médecin, Pédiatrie, Hôpital de la Timone Enfants, CHU, Marseille, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Mélisande BARAVALLE-EINAUDI

Médecin, Pédiatrie, Hôpital de la Timone Enfants, CHU, Marseille, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Sophie EPSTEIN

Médecin, Pédiatrie, Hôpital de la Timone Enfants, CHU, Marseille, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Pneumologie,
Pédiatrie,
Endocrinologie
thématique(s)
Pneumologie pédiatrique
Mots-clés