Dossier

L’alcoolisme et ses conséquences, une maladie orpheline

Mis en ligne le 17/05/2013

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 905,73 Ko)
La consommation excessive d’alcool est l’un des plus grands fléaux de santé dans le monde. Ses conséquences (morbidité et mortalité), induites par l’excès, sont en théorie “évitables”. La politique des gouvernements vis-à-vis des abus de boisson repose sur l’éducation et la prévention, mais l’efficacité de ces stratégies est modérée : en effet le pourcentage de personnes ayant un problème d’alcool reste stable chez les adultes et a tendance à augmenter chez les jeunes.
Le statut légal de l’alcool, sa libre circulation, sa disponibilité apparaissent indissociables des risques de surconsommation, cause de diverses pathologies. La recherche fondamentale, clinique et thérapeutique sur l’alcoolodépendance et les maladies liées à l’alcool est insuffisante au vu des enjeux de santé publique ; c’est pourtant la voie de choix pour acquérir les connaissances nécessaires à l’ouverture de pistes thérapeutiques visant à réduire morbidité et mortalité.
centre(s) d’intérêt
Addictologie,
Psychiatrie
thématique(s)
Alcoolo-dépendance
Mots-clés