Editorial

À la recherche d'un biomarqueur dans l'arthrose : le temps perdu ou le temps retrouvé ?

Mis en ligne le 19/09/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 938,22 Ko)

Depuis plusieurs décennies, la recherche d'un marqueur de l'arthrose a fait l'objet d'un nombre considérable de travaux. Il est temps de se poser et de savoir où en est la recherche dans ce domaine.

L'OsteoArthritis Research Society International (OARSI) a fait des efforts considérables pour classer les biomarqueurs en fonction de leur pertinence clinique. À ce jour, cette classification, dénommée BIPED (Burden of Disease, Investigative, Prognostic, Efficacy of Intervention and Diagnostic) , a surtout un intérêt pratique, dans le cadre de la recherche d'un marqueur pronostique de la progression ou de l'incidence de la maladie, ou un intérêt diagnostique, permettant de détecter la maladie à un stade préradiographique. Il serait, bien sûr, également très intéressant de bénéficier d'un marqueur sensible au changement thérapeutique. Il est envisagé qu'un jour ces marqueurs biologiques d'efficacité se substituent aux indicateurs radiologiques ou cliniques d'efficacité dans les essais cliniques, mais aussi qu'ils soient des marqueurs “compagnons” de suivi thérapeutique à l'échelle individuelle. Actuellement, les marqueurs biologiques reflètent essentiellement un changement métabolique des tissus de l'articulation lié à la maladie ou à l'action d'un traitement. Cela nous permet d'introduire la notion de “réponse métabolique”, qui, à l'instar des réponses “clinique” et “structurelle”, pourrait être un critère de jugement d'efficacité.

Depuis plusieurs décennies, la recherche d'un marqueur de l'arthrose a fait l'objet d'un nombre considérable de travaux. Il est temps de se poser et de savoir où en est la recherche dans ce domaine.

L'OsteoArthritis Research Society International (OARSI) a fait des efforts considérables pour classer les biomarqueurs en fonction de leur pertinence clinique. À ce jour, cette classification, dénommée BIPED (Burden of Disease, Investigative, Prognostic, Efficacy of Intervention and Diagnostic) , a surtout un intérêt pratique, dans le cadre de la recherche d'un marqueur pronostique de la progression ou de l'incidence de la maladie, ou un intérêt diagnostique, permettant de détecter la maladie à un stade préradiographique. Il serait, bien sûr, également très intéressant de bénéficier d'un marqueur sensible au changement thérapeutique. Il est envisagé qu'un jour ces marqueurs biologiques d'efficacité se substituent aux indicateurs radiologiques ou cliniques d'efficacité dans les essais cliniques, mais aussi qu'ils soient des marqueurs “compagnons” de suivi thérapeutique à l'échelle individuelle. Actuellement, les marqueurs biologiques reflètent essentiellement un changement métabolique des tissus de l'articulation lié à la maladie ou à l'action d'un traitement. Cela nous permet d'introduire la notion de “réponse métabolique”, qui, à l'instar des réponses “clinique” et “structurelle”, pourrait être un critère de jugement d'efficacité.

Liens d'interêts

X. Chevalier déclare avoir des liens d’intérêts avec Genevrier, Ibsa, Menarini, Sanofi ( boards et symposium) ; Sanofi, Moebius, Flexion Therapeutics (consulting) ; Ibsa, Nordic Pharma, Expanscience (soutien pour déplacements en congrès).

F. Eymard déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en rapport avec cet article.

Y. Henrotin déclare avoir bénéficié d’un financement partiel de la part du 7e programme-cadre de l’Union européenne (D-Board FP7/2007-2013).

auteurs
Pr Xavier CHEVALIER

Médecin, Rhumatologie, Hôpital Henri Mondor, Créteil, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Florent EYMARD

Médecin, Rhumatologie, Hôpital Henri Mondor, Créteil, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Yves HENROTIN

Médecin, Rhumatologie, CHU Sart-Tilman, Liège, Belgique

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Rhumatologie
thématique(s)
Arthrose
Mots-clés