Mise au point

Aspects échographiques des pathologies du nerf périphérique

Mis en ligne le 31/05/2022

Auteurs : P. Arnolfo, Y. Péréon, B. Le Goff

  • Dans toutes les pathologies des nerfs, l'hypertrophie du nerf mise en évidence par une augmentation de surface en coupe axiale est le signe clé à rechercher.
  • L'échographie peut permettre de rattraper les faux négatifs de l'électroneuromyogramme et de réaliser un bilan étiologique dans les syndromes canalaires.
  • Le caractère homogène ou hétérogène, symétrique ou asymétrique, distal ou proximal des anomalies des nerfs peut permettre de classer une neuropathie.
  • À la phase aiguë d'un traumatisme, l'échographie permet de faire un bilan pronostique et de guider la thérapeutique en recherchant une perte de continuité au sein des structures du nerf.
  • L'IRM peut être indiquée en complément de l'échographie dans le cas des tumeurs nerveuses afin d'éviter une biopsie inutile.
Liens d'interêts

P. Arnolfo, Y. Péréon et B. Le Goff déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteurs
Dr Paul ARNOLFO

Médecin, Rhumatologie, CHU, Nantes, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Yann PÉRÉON

Médecin, Neurologie, CHU, Nantes, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Benoît LE GOFF

Médecin, Rhumatologie, Hôtel-Dieu, CHU , Nantes, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Rhumatologie
Mots-clés