Mise au point

Conduite à tenir en rhumatologie devant une camptocormie du sujet âgé

Mis en ligne le 30/09/2017

Auteurs : F. Sageloli, E. Lagrange, O. Maillot, A. Giovannini, P. Gaudin, A. Baillet

Lire l'article complet (pdf / 905,61 Ko)
  • La camptocormie est un trouble postural caractérisé par une flexion du tronc apparaissant à la station debout, réductible en position couchée et correspondant à un déficit des muscles extenseurs du rachis.
  • Elle constitue un symptôme, possiblement révélateur de nombreuses étiologies secondaires.
  • Le diagnostic de forme idiopathique du sujet âgé, ou myopathie tardive des extenseurs spinaux, ne sera retenu qu'après un bilan exhaustif associant biologie, imagerie, électromyographie et, éventuellement, une biopsie musculaire.
  • La biopsie est envisagée chez les sujets de plus de 75 ans présentant une camptocormie isolée et dont le bilan n'est pas en faveur d'étiologies secondaires.
  • Son traitement repose sur la rééducation et l'appareillage anticyphose, associés au traitement étiologique dans les formes secondaires.
Liens d'interêts

Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteurs
M Franck SAGELOLI

Interne, Rhumatologie, CHU Grenoble Alpes, La Tronche, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Emmeline LAGRANGE

Médecin, Neurologie, CHU Grenoble Alpes, La Tronche, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Olivier MAILLOT

Médecin, Imagerie médicale, CHU Grenoble Alpes, La Tronche, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Philippe GAUDIN

Médecin, Rhumatologie, CHU de Grenoble-Alpes, Grenoble, France

Contributions et liens d’intérêts
Dr Athan BAILLET

Médecin, Rhumatologie, CHU de Grenoble-Alpes, Grenoble, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Rhumatologie
Mots-clés