Dossier

Connectivites et complications des biothérapies

Mis en ligne le 28/02/2021

Auteurs : P. Bonniaud

L'apparition de symptômes respiratoires, de présentations cliniques et radiologiques variées, chez un patient sous biothérapie doit faire suspecter un effet iatrogénique avec, au premier plan, la survenue de pneumopathies interstitielles diffuses parfois très sévères, de granulomatoses et d'anomalies auto-immunes. La démarche est complexe et doit être rigoureuse, d'autant que la maladie peut, par elle-même, être associée à des atteintes pneumologiques préexistantes. Les complications infectieuses doivent toujours être scrupuleusement éliminées. L'évaluation du risque de Covid-19 et de sa gravité sous biothérapie n'est pas établie, mais les recommandations actuelles suggèrent de ne pas modifier ces traitements.

Liens d'interêts

P. Bonniaud déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteur
centre(s) d’intérêt
Rhumatologie,
Pneumologie
thématique(s)
Connectivites
Mots-clés