Congrès/Réunion

Goutte et hyperuricémie

Mis en ligne le 09/02/2014

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 195,91 Ko)
»» L’hyperuricémie est un facteur de risque cardiovasculaire indépendant. Il n’y a cependant pas encore de preuve d’une réduction du risque avec des traitements hypo-uricémiants.
»» Commencer l’allopurinol pendant la crise de goutte n’en augmente pas significativement la durée.
centre(s) d’intérêt
Rhumatologie
Mots-clés