Dossier

Injection dans la bourse sous-acromio-deltoïdienne : l'imagerie est-elle prédictive du résultat de l'infiltration ?

Mis en ligne le 15/12/2016

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 2,16 Mo)
  • Radiographie et échographie constituent l'imagerie minimale avant une infiltration dans la bourse sous-acromio-deltoïdienne (BSAD), qui devrait être faite au mieux sous échoguidage.
  • Les indications sont une bursopathie isolée, accompagnant une atteinte superficielle du supra-épineux, associée à une rupture transfixiante de la coiffe, ou calcifiante (apatite).
  • L'échographie peut modifier les indications de l'infiltration, l'absence de bursopathie en échographie rendant ce geste peu utile.
  • Un épaississement des parois de la bourse avec ou sans épanchement, a fortiori avec hyperhémie au Doppler, est a priori prédictif d'un bon résultat, sous réserve d'une corrélation avec la clinique.
  • Le but de l'imagerie est de préciser la pathologie en cause et de confirmer l'indication d'une infiltration ainsi que le meilleur site d'injection.

L'injection dans la bourse sous-acromio-deltoïdienne (BSAD), en général d'un corticostéroïde, est un geste courant en pathologie de l'épaule, la bursopathie étant souvent la cause de la douleur et la conséquence d'un conflit sous-acromial fonctionnel ou anatomique. Celle-ci est rarement isolée et est généralement associée à une tendinopathie de la coiffe des rotateurs (supra-épineux), à une lésion superficielle des tendons de la coiffe ou à une rupture transfixiante ou totale.

La question posée est de savoir si l'imagerie habituellement réalisée avant une infiltration modifie le résultat d'une infiltration sous-acromiale faite sur des données essentiellement cliniques, en apportant une plus grande précision tant au diagnostic lésionnel qu'au geste d'infiltration, lorsque celui-ci est réalisé sous guidage échographique ou bursographique. Certains restent en effet adeptes de la bursographie malgré la nécessité d'un produit de contraste non sans risque allergique et une exposition aux radiations ionisantes.

Liens d'interêts

L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec cet article.

auteur
centre(s) d’intérêt
Rhumatologie
Mots-clés