Dossier

Physiopathologie, épidémiologie, clinique

Mis en ligne le 29/01/2009

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 765,76 Ko)
  • Après une tendance à la baisse durant les 40 dernières années, la prévalence de la polyarthrite rhumatoïde (PR) semble repartir à la hausse d’après les données de la Mayo Clinic.
  • Une étude fondée sur les données de la cohorte ARAMIS aux États-Unis confirme l’effet bénéfique des traitements de fond sur la mortalité de la PR (ainsi que l’effet délétère des corticoïdes).
  • Le HDL pro-inflammatoire serait un facteur prédictif important de développement d’une athéromatose. Outre leur effet anti-inflammatoire, les traitements de fond diminueraient les facteurs de risque athéromateux (HDLpi, rigidité artérielle).
  • Le tabac influencerait l’activité de la PR et la production d’anticorps anti-CCP.
  • Le profil de risque cardio-vasculaire (CV) des personnes ayant une PR débutante n’est pas différent de celui de la population générale. Le surrisque CV associé à la PR est comparable à celui observé au cours du diabète de type 2.
  • L’EULAR a élaboré des recommandations pour la prise en charge par les rhumatologues du risque CV associé aux rhumatismes inflammatoires.
  • La production des anticorps anti-CCP pourrait être liée à une reconnaissance directe d’un peptide citrulliné par un lymphocyte T spécifique. Les anti-CCP auraient un effet pathogène direct par activation des récepteurs des immunoglobulines.  [...]
auteurs
Pr Bruno FAUTREL

Médecin, Rhumatologie, Groupe hospitalier de la Pitié-Salpêtrière, AP-HP, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Jacques MOREL

Médecin, Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie, CHRU, Montpellier, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Rhumatologie
thématique(s)
Polyarthrite rhumatoïde
Mots-clés