Congrès/Réunion

Polyarthrite rhumatoïde : nouveaux traitements biologiques et petites molécules

Mis en ligne le 07/02/2017

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 2,76 Mo)
  • Le switch de l'infliximab original vers son biosimilaire ne s'accompagne d'aucune modification de l'efficacité ni de la tolérance.
  • Les résultats des anti-IL-6 comparés à l'adalimumab en monothérapie ont été présentés.
  • Le sirukumab (un anti-IL-6) est efficace après plusieurs lignes de biomédicaments.
  • L'ABT-122 offre la possibilité de cibler simultanément 2 cytokines.
  • Le profil de tolérance des inhibiteurs de kinases se précise.

La question de l'efficacité et de la tolérance clinique et immunologique peut se poser en cas de passage d'un biomédicament original à un biosimilaire. Différentes études ont permis d'apporter des éléments de réponse.

Liens d'interêts

L’auteur déclare les liens d’intérêts suivants :

– intérêts financiers : aucun ;

– liens durables ou permanents : aucun ;

– interventions ponctuelles : AbbVie, BMS, MSD, Pfi zer, Roche Chugai, Amgen, Nordic Pharma, UCB, Sobi, Sanofi Aventis, Novartis, Janssen, Sandoz, Hospira ;

– intérêts indirects : AbbVie, Pfizer, Roche Chugai, MSD, UCB.

auteur
Pr Daniel WENDLING
Pr Daniel WENDLING

Médecin
Rhumatologie
Hôpital Jean-Minjoz, CHRU, Besançon
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Rhumatologie
thématique(s)
Polyarthrite rhumatoïde
Mots-clés