Dossier

Présentations rhumatologiques de certaines maladies neurologiques

Mis en ligne le 31/12/2021

Auteurs : D. Dilly-Duchez, R. Redjati

  • Les comorbidités rhumatologiques sont fréquentes chez les patients atteints de la maladie de Parkinson. La pathologie rachidienne dégénérative et la capsulite rétractile de l'épaule sont les comorbidités les plus fréquentes. Sources de confusion, elles peuvent s'associer à la maladie de manière fortuite ou la précéder. Cela renforce l'intérêt d'une prise en charge multidisciplinaire.
  • Dans la sclérose latérale amyotrophique (SLA), il existe diverses formes cliniques, plus au moins ­trompeuses. Une atteinte motrice déficitaire non douloureuse doit faire évoquer le diagnostic. La douleur constitue rarement un motif de consultation, elle est davantage la conséquence de l'évolution de la maladie.
  • L'association de la SLA avec les maladies inflammatoires n'est pas rare mais aucun lien formel n'a été trouvé. Il en est de même avec les traitements par biothérapie.
Liens d'interêts

D. Dilly-Duchez n’a pas précisé ses éventuels liens d’intérêts.
R. Redjati déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Rachid REDJATI

Médecin
Rhumatologie
GH de la Pitié-Salpêtrière, Paris
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Rhumatologie
Mots-clés