Congrès/Réunion

Prévoir et prévenir, les nouveaux enjeux de la prise en charge des maladies auto-immunes ?

Mis en ligne le 07/02/2017

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 1,84 Mo)
  • Une cartographie de l'expression génique effectuée dès le premier trimestre de la grossesse chez les femmes lupiques permettrait d'identifier les patientes à risque de prééclampsie.
  • Le protocole Euro-Lupus (cyclophosphamide à faible dose) n'a pas d'incidence sur la réserve ovarienne des patientes lupiques.
  • Le syndrome de Gougerot-Sjögren peut être stratifié en 4 sous-types cliniquement et biologiquement distincts.
  • Le surrisque de décès pour les patients qui présentent une sclérodermie systémique avec atteinte gastro-intestinale sévère est de 3,7 à 4 ans ; ces patients sont le plus souvent des hommes ayant une forme diffuse et une myosite associée.
Liens d'interêts

L’auteur déclare ne pas avoir de liens d’intérêts.

auteur
Dr Marie-Élise TRUCHETET
Dr Marie-Élise TRUCHETET

Médecin
Rhumatologie
Hôpital Pellegrin, CHRU, Bordeaux
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Rhumatologie
thématique(s)
Maladies auto-immunes et vascularites
Mots-clés