Dossier

Stratégies thérapeutiques (01/2009)

Mis en ligne le 29/01/2009

Auteurs :

Lire l'article complet (pdf / 968,97 Ko)
  • L’efficacité du MTX est significativement supérieure sur les plans clinique et structural quand son maniement est optimisé : initiation à une dose de 10 à 15 mg et augmentation rapide, mensuelle, des doses.
  • Les corticoïdes donnés en double insu dans des arthrites indifférenciées retardent significativement l’instauration d’un traitement de fond.
  • Il n’y a pas d’indication pour le maintien de la sulfasalasine (SSZ) en association avec le MTX en cas de réponse inadéquate à la SSZ en monothérapie.
  • La place des associations de traitements de fond conventionnels semble limitée après réponse inadéquate au MTX (moindre efficacité que les anti-TNF et maintien thérapeutique).
  • L’efficacité clinique du RTX et celle d’un second anti-TNF sont équivalentes après échec d’un premier anti-TNF ; le RTX semble supérieur à un troisième anti-TNF en cas d’échec à 2 anti-TNF.
  • L’arrêt des anti-TNF est possible dans les PR débutantes après l’obtention d’une rémission durable (10 à 19% dans l’étude BeSt). La progression structurale est minime chez les patients en rémission durable à l’arrêt des traitements de fond. [...]
auteurs
Pr Bruno FAUTREL

Médecin, Rhumatologie, Groupe hospitalier de la Pitié-Salpêtrière, AP-HP, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Jacques MOREL

Médecin, Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie, CHRU, Montpellier, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Rhumatologie
thématique(s)
Polyarthrite rhumatoïde
Mots-clés