Dossier

Les syndromes d'enraidissement articulaire dans le diabète

Mis en ligne le 28/02/2020

Auteurs : E. Vandebeuque, D. Puyraimond-Zemmour, B. Fautrel

Au cours du diabète de type 1 ou 2, le syndrome d'enraidissement articulaire est une conséquence directe de l'hyperglycémie chronique et du mauvais équilibre du diabète. Il comporte 4 entités principales : la capsulite rétractile, la chéiroarthropathie diabétique, la maladie de Dupuytren et les doigts à ressaut. Le diagnostic est essentiellement clinique. La principale conséquence est une franche limitation des structures articulaires, menant à un handicap fonctionnel important. La prise en charge s'appuie donc en premier lieu sur la rééducation et plus prudemment sur les médicaments anti-inflammatoires et/ou les infiltrations. Enfin, l'obtention d'un bon équilibre glycémique et la prise en charge précoce et adéquate du diabète sont essentielles pour prévenir ces complications. Le rhumatologue doit donc travailler conjointement et étroitement avec le diabétologue.

Liens d'interêts

E. Vandebeuque, D. Puyraimond-Zemmour et B. Fautrel déclarent ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteurs
Dr Éloïse VANDEBEUQUE

Médecin, Rhumatologie, Université Paris-Descartes, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
Pr Bruno FAUTREL

Médecin, Rhumatologie, Groupe hospitalier de la Pitié-Salpêtrière, AP-HP, Paris, France

Contributions et liens d’intérêts
centre(s) d’intérêt
Rhumatologie,
Endocrinologie
Mots-clés