Cas clinique

Grand Prix Onco-sénologie 2021 – 2e lauréat – Cancer du sein métastatique : hétérogénéité tumorale et imagerie moléculaire

Mis en ligne le 31/12/2021

Auteurs : B. Maucherat, L. Ferrer, E. Bourbouloux, A. Le Duc-Pennec, F. Kraeber-Bodéré, C. Rousseau

Nous présentons les cas de 3 patientes incluses dans une étude prospective (NCT03442504) qui évalue la valeur prédictive de la tomographie par émission de positons (TEP) au 18-fluoroestradiol (FES) avant une 2e ligne d'hormonothérapie (HT) couplée à une thérapie ciblée. Les patientes étaient prises en charge pour des cancers du sein, carcinome infiltrant de type non spécifique (CITNS) exprimant initialement les récepteurs hormonaux (RH), en progression métastatique osseuse après une 1re ligne d'HT métastatique. L'objectif est ici d'illustrer l'hétérogénéité tumorale par l'imagerie moléculaire. Ces patientes ont bénéficié initialement d'une TEP au 18-fluorodésoxyglucose (FDG) pour cartographier l'activité métabolique des métastases, puis d'une TEP au FES pour rechercher l'expression des RH de ces métastases. Le suivi thérapeutique a été réalisée par TEP au FDG.

Liens d'interêts

B. Maucherat, L. Ferrer, E. Bourbouloux, A.LeDuc-Pennec, F. Kraeber-Bodéré, C. Rousseau déclarent nepas avoir de liens d’intérêts en relation aveccet article.

auteur
Dr Bruno MAUCHERAT

Médecin
Médecine nucléaire
Institut de cancérologie de l’Ouest René-Gauducheau, Saint-Herblain
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Sénologie,
Oncologie sénologie
thématique(s)
Cancer du sein métastatique
Mots-clés