Dossier

Lésions frontières du sein : épidémiologie et risque associé

Mis en ligne le 30/06/2020

Auteurs : S. Dabakuyo-Yonli

  • La fréquence relative des lésions hyperplasiques atypiques du sein a augmenté après la généralisation du dépistage organisé du cancer du sein en France en 2004.
  • Les femmes atteintes d'une lésion hyperplasique atypique présentent un risque plus élevé que la population générale de développer un cancer du sein homolatéral et controlatéral.
  • L'hyperplasie canalaire atypique est classée dans le groupe à risque modéré (risque relatif de 4 à 5) de cancer du sein.
  • Le carcinome lobulaire in situ est classé comme une lésion à haut risque (risque relatif de 8 à 10) avec un risque identique dans les 2 seins.
Liens d'interêts

S. Dabakuyo-Yonli déclare ne pas avoir de liens d’intérêts en relation avec l’article.

auteur
Dr Sandrine DABAKUYO-YONLI

Médecin
Centre Georges-François Leclerc, Dijon
France
Contributions et liens d'intérêts

centre(s) d’intérêt
Sénologie,
Oncologie sénologie
Mots-clés